Que faire avec des tomates vertes recettes ?

Que faire avec des tomates vertes recettes ?

4 mai 2019 Non Par admin
Que faire avec des tomates vertes recettes ?
4.8 (96.36%) 22 votes

Cultivée par les Aztèques qui l’appelaient tomatl, puis rapportée d’Amérique par Christophe Colomb, la tomate fut accueillie avec une certaine méfiance par les Européens, au XVIe siècle. Son parfum intense, caractéristique, et sa saveur inat­tendue les rendirent sceptiques. On se contenta donc de la cultiver dans les jardins d’agrément 1’occasion de fêtes, les femmes de la haute socié­té trouvaient élégant de porter des couronnes  de tomates avec, en pendentif, quelques fruits écarlates.

Naturellement, des audacieux s’en délectèrent et l’on prêta bientôt à cette solanacée exotique des vertus stimulantes, d’où son surnom de pomme d’amour. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que la tomate se ré- pandit dans le sud de l’Europe.

Son premier défenseur acharné fut Grimod de la Reynière (1758- 1838), qui publia son Almanach du Gourmand de 1803 à 1813. Dans cet ouvrage, qui est à l’origine des publications modernes consacrées à la gastronomie, estime que les Parisiens ont découvert la tomate dont ils ignoraient l’existence seulement après la Révolution française, grâce aux Provençaux et aux Occitans. En 1807, on en trouvait déjà en quantité dans la capita- française. Grimod parle de tomates, mais aussi de « pommes d’amour » qui se prêtent à la préparation d’excellentes sauces. Il indique sa recette personnelle de tomates farcies, affirmant qu’il s’agit pour l’instant du seul plat de tomates. Il prédit à ce fruit un bel avenir culinaire.

Quand repiquer les tomates ?

Il fallut attendre encore un siècle pour que la tomate ait la place méritée dans les jardins et les cuisines des pays d’Europe septentrionale.
Saisir et trancher une tomate est bien plus simple qu’il n’y parait.A cette époque, on avait compris que la tomate aimait la chaleur et craignait le gel. On lui attribua ses emplacements protégés et on la cultiva comme plante annuelle en serres. Durant les 50 dernières années, la tomate a acquis une grande importance. Les cultures de plein champ se sont développées à grande échelle dans les régions tempérées et les serres se sont multipliées dans le nord. « Dopées » aux additifs et aux produits chi­miques, les tomates y poussent en un temps record, dans des conditions ambiantes artificielles. Elles perdent une part essentielle de leur valeur nutritive et de leur goût. Par contraste, les tomates issues de 1 agriculture biologique sont gorgées de soleil, très parfumées et riches en vitamines, sels minéraux, acides de fruits et huiles essentielles. Les agriculteurs d’Europe du nord qui pratiquent la culture biologique en serre s’efforcent de les faire pousser le plus naturellement possible. Les résultats obte­nus sont concluants. Longtemps considérée comme un produit médiocre, comparé aux autres légumes, la tomate, peu calorique, est désormais appréciée à sa juste valeur. Elle a une action tonifiante sur l’or­ganisme qu’elle protège des infections, elle aug­mente la production de sécrétions et, grâce à ses vitamines, prévient même l’apparition du cancer.

Il existe de nombreuses variétés, parmi lesquelles les petites tomates cerises, les tomates olivettes ovales et les grosses tomates charnues, et une étonnante diversité de couleurs que ne reflète guè­re l’offre marchande. Certaines tomates bien mûres sont jaunes, d’autres rouges, d’autres encore tirent sur le noir.

Dans les pays méridionaux, on aime manger en salade des tomates bien fermes et encore vertes. La prudence s’impose toutefois, car les fruits en­core verts de cette solanacée contiennent de la solanine qui est toxique, comme le pédoncule qu’il faut toujours retirer. Les tomates pourries ou moisies par endroit sont impropres à la consommation; on soupçonne les moisissures d’être cancérigènes.

D’une manière générale, il est recommandé de peler les tomates avant de les accommoder il suffit pour cela de les plonger dans de 1 eau bouillante, et de les épépiner. On bénéficiera ainsi de son apport précieux dans la cuisine de tous les jours.

Comment remplacer pâte de tomate dans une recette ?

Tranches d’aubergines roulées à la mozzarella

4 tomates bien mûres

2 boules de mozzarella

Huile de maïs

Farine de blé complète

1 bouquet de basilic               

Sel marin

Poivre blanc                           

Couper les aubergines dans te sens de la longueur, en tranches d’environ 1 cm d’épaisseur. Les faire dégorger au sel 30 minutes. « 

Couper la mozzarella en tranches , Verser l’huile dans une poêle et faire chauffer. Fariner les tranches d’aubergines et les plonger dans l’huile brû­lante. Quand elles sont bien dorées, les égoutter sur du papier absorbant.

Préchauffer le four à 200 °C.   ,

Placer sur chaque tranche d’aubergine™ ne tranche de mozzarella et une petite feuille de basilic. Poivrer abon­damment. Rouler et maintenir avec un bâtonnet. Ébouillanter les tomates, les peler, les épépiner et les couper en dés. Les mettre dans un plat allant au four, saler, poivrer, ajouter le basilic et poser dessus les auber­gines roulées. Cuire au four environ 15 minutes.

Poivrons farcis

1 aubergine moyenne

100 ml de bouillon de légumes              

1 oignon

2 gousses d’ail

3 cuil. à soupe d’huile d’olive

125 g de viande d’agneau

1 bouquet de persil plat

1 œuf

100 g de fromage râpé          

Chapelure faite avec un petit pain complet            

500 g de poivrons verts, rouge et jaunes

Sel marin

Poivre noir                              

Couper les aubergines en petits dés. Les mettre à dégor­ger au sel 60 minutes, puis bien les essuyer. Faire revenir l’ait et les oignons finement hachés dans 2 cuil. à soupe d’huile d’olive. Ajouter les aubergines coupées en dés et la viande hachée. Faire rissoler puis laisser refroidir. Ajouter au mélange le persil ciselé, l’œuf et le fromage, et suffisamment de chapelure pour obtenir une farce homo­gène mais pas trop consistante. Assaisonner de sel et de poivre.

Préchauffer le four à 180 °C.

Décalotter les poivrons du côté du pédoncule, les épépiner sans les déformer et les farcir, puis reposer les chapeaux.

Verser l’huile dans un plat allant au four. Mettre les poivrons dans ce plat et les arroser avec le bouillon de légumes. Enfourner et laisser cuire 30 minutes.